Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles. Guillaume de PLAGUE. PUBLIC HEALTH. L’Erisse.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.
Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.

Méthode excellente et fort familière pour guérir la peste, et se préserver d’icelle. Avec un opuscule contenant l’ordre qu’on doit tenir pour désinfecter les villes quand elles sont infectes, & pour éviter que la peste ne fasse progrès en icelles.

Grenoble: Guillaume Verdier, 1608.

Price: $5,900.00

Octavo: 16.3 x 9.8 cm. (16), 71, (4) ff. Collation: a8, e8 (leaf e8 blank), A-H8, I4 (-blank leaf I4).

FIRST EDITION.

Bound in contemporary vellum (soiling, small defects.) A very good copy, corrected by the author, with a bit of light browning and a short worm-track to the opening signatures, mainly marginal but occ. affecting a few words. A note in ink on the title, written in the same ink as the annotations, reads “corrige de la main de l’autheur.” There are 41 corrections, mainly one or two words but also the occasional phrase or whole sentence, in the text. There is also a monogram at the top of the title page, possibly the author’s initials. The majority of these corrections are reflected in the second edition of 1628, with the exception of those on the 4th prelim and folios 14r. and 18v.

Extremely rare. 1 copy located in North America (NLM). The second edition, also very rare, is held at Univ. of Maryland and the College of Physicians of Philadelphia.

First edition of this work on recognizing, treating and containing the plague, with detailed instructions “to disinfect cities when they are infected, and to prevent the plague from making progress in them.” The author, Guillaume de L’Érisse, served as capitaine de santé for the city of Grenoble from 1597. He gives numerous remedies against the plague. Of uncertain effectiveness... In times of contagion, he advises to exercise (and in particular, to have sex) only in moderation, “because there is nothing that weakens and debilitates nature more”. He then goes on to discuss the conduct to be adopted in the event of an epidemic in a city. It is necessary to appoint someone to watch ten houses. Every morning, he will ask the occupants to show up at the window or in the street and check their health. Looting of houses of the plague victims must be prevented. All cats, dogs, chickens and pigs must be killed. ... They can also be sent out of town. All the houses in a plague-stricken city must be perfumed night and morning. To prevent the disease from spreading, when it is discovered in a house, the inhabitants must be removed and taken to the area intended for the infected, which the author calls “l’enfermure ou hôpital des infectés.”.

See all items in France, Medicine, Plague, Science